Principes généraux

La méthode IDEA repose sur une évaluation quantitative et qualitative de pratiques jugées favorables dans les trois dimensions de la durabilité et les cinq propriétés.  La multifonctionnalité de l’agriculture est reconnue, en observant non seulement la production agricoles mais aussi différents objets autrefois délaissés par l’agronomie à différentes échelles (haies, zones non productives, bassins versant, territoire…). Une évaluation par unité de durabilité favorisant la performance globale est ainsi proposée.

Notions de base

 » Un diagnostic d’exploitation est toujours relié au point de vue et au référentiel de celui qui le fait » (Bonneviale et al. AGEA, 1989). La méthode IDEA, elle-même, s’inscrit dans l’application du principe de durabilité et du sens donné à la notion d’agriculture durable.  plus d’informations sur notre vision de la durabilité

Démarche de construction

La méthode des Indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles (IDEA) a été conçue pour permettre un diagnostic de durabilité des exploitations agricoles à partir d’enquêtes directes auprès des exploitants (Vilain et al., 2003). Les fondements théoriques de cette méthode se situent dans la lignée de l’approche systémique utilisée dans les sciences agronomiques depuis de nombreuses années en France (Sebillote, 1996).

Démarche scientifique

Sur la base d’une démarche scientifique générale de construction d’indicateurs, les concepteurs d’IDEA ont élaboré une méthode d’évaluation de la durabilité des exploitations agricoles en s’appuyant sur des arbitrages entre experts représentant plusieurs disciplines.

La démarche retenue pour de la construction de la méthode IDEA est basée sur les cinq étapes issues de la démarche scientifique générale associée à la construction d’indicateurs de durabilité telle que explicitée dans les travaux de Mitchell (1995) ou de Girardin (1999).

  1. Définir les objectifs

    Décliner dans un cadre conceptuel le principe de la durabilité en des objectifs clairement identifiés.

  1. Choisir les hypothèses et les variables motrices

    Construire une matrice qui croise les objectifs poursuivis avec les indicateurs chargés de les caractériser.

  1. Créer les indicateurs associés

    Poser les hypothèses et les choix de départ pour la construction des indicateurs et leur mode de calcul.

  1. Déterminer les seuils de référence ou le choix de normes

    Développer le contenu des trois échelles, organiser la cohérence d’ensemble à l’intérieur de chaque échelle et détailler la construction de chaque indicateur.

  1. Valider à partir de tests

    Analyser les résultats issus d’enquêtes, appréhender les limites, valider les indicateurs.

    Une méthode construite « à dire d’experts »

    Proposée par un groupe de travail pluridisciplinaire, composé d’experts des domaines de la recherche, du développement, et de la formation, la méthode IDEA a fait l’objet  de tests et d’améliorations successives. Notamment pour chaque indicateur, ont été testés leur robustesse (utilisation dans un large domaine de validité en termes de milieux et de systèmes de production), leur sensibilité (une légère amélioration ou détérioration de pratiques se traduit par une évolution significative de sa valeur) et leur pertinence (ils contribuent effectivement à l’évolution vers l’agriculture durable). D’autre part, la facilité d’utilisation des indicateurs (reproductibilité et clarté des calculs, simplicité de recueil des renseignements nécessaires), a fait l’objet également de constantes améliorations.

    La méthode IDEA est destinée aux enseignants, aux responsables d’exploitation des lycées agricoles, aux techniciens et agents de développement et aux agriculteurs désireux de faire évoluer leurs exploitations vers des systèmes agricoles durables.

Fermer le menu