La méthode IDEA est issue d’une demande de la DGER (Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche) du ministère de l’agriculture qui, dès 1996, souhaitait mettre à disposition de l’enseignement agricole un outil d’évaluation de la durabilité robuste, sensible et pertinent, tout en étant accessible au plus grand nombre (facile d’utilisation). Au sortir du rapport Brundtland et du sommet de la terre (conférence de Rio, 1992), la question se posait de savoir si au-delà des principes, il était possible d’évaluer (facilement et de façon pédagogique) la durabilité en agriculture et donc d’opérationnaliser ce concept à l’échelle d’une exploitation agricole, en proposant un outil utile à l’enseignement mais aussi à la transformation des pratiques des agriculteurs.

Les concepteurs répondront par l’affirmative et publieront la première version d’IDEA en octobre 2000. Les concepteurs de la méthode la destinent aux enseignants, aux responsables d’exploitation des lycées agricoles, aux techniciens et agents de développement et aux agriculteurs désireux de faire évoluer leurs exploitations vers des systèmes plus durables. Ce nouvel outil pédagogique défini l’agriculture durable dans le paradigme de la durabilité forte.

Le comité scientifique a évolué au cours des années, afin de concevoir de nouvelles versions de l’outil. De plus, afin d’enrichir les réflexion, un projet de recherche CASDAR se déroule actuellement permettant d’étudier, avec des utilisateurs professionnels, l’usage d’IDEA dans le cadre d’une transition. Avec le version 4, un réseau d’usagers est envisagé afin de faciliter les échanges sur son application et d’améliorer, si besoin, l’outil à disposition.

le CS IDEA- juillet 2019

Fermer le menu